Pour la maison

Prévention incendie

La négligence et l’imprudence sont encore trop souvent la première cause d’incendie. La meilleure façon de prévenir un incendie demeure l’adoption de comportements sécuritaires. Votre service de sécurité incendie vous rappelle ces quelques obligations et conseils de sécurité.

Avertisseur de fumée

Vous devez avoir, dans votre résidence, un avertisseur de fumée par étage, à proximité des chambres à coucher de préférence. Vérifiez régulièrement son efficacité grâce au bouton “essai” et assurez-vous, à chaque changement d’heure (printemps et automne), de vérifier ou de remplacer les piles.

Saviez-vous que...

  • La durée de vie d’un avertisseur de fumée est de 10 ans. Une date de fabrication est visible sur le côté. Si aucune date n’est visible, il est réputé désuet.
  • Si vous avez un avertisseur de fumée qui se déclenche souvent inutilement, il est peut-être mal situé ou mal adapté. Un avertisseur à ionisation est plus sensible à la fumée de cuisson et à la vapeur d’eau; à proximité des salles de bain et de la cuisine, optez pour un avertisseur de fumée photoélectrique.
  • Pour un maximum de couverture et d’efficacité, un avertisseur doit être placé au plafond. Il peut également être installé sur un mur entre 10 et 30 cm du plafond.

Comment choisir mon avertisseur de fumée?
(Source : site Internet du ministère de la Sécurité publique)

  • L’avertisseur de fumée à ionisation est le plus courant. Il s’installe près des chambres à coucher.
  • L'avertisseur de fumée à cellule photoélectrique s'installe près de la cuisine, de la salle de bain et des appareils de chauffage, car il déclenche moins d'alarmes inutiles causées par les vapeurs d'humidité ou de cuisson.
  • L’avertisseur muni d’une pile longue durée au lithium constitue un choix avantageux. La pile, située dans un compartiment scellé, a une durée de vie de dix ans.
  • Si un occupant est sourd ou malentendant, il est recommandé d’installer des avertisseurs de fumée qui combinent une lumière stroboscopique et du son.
  • Dans les constructions neuves, l’avertisseur de fumée doit être relié au système électrique. Il devrait idéalement contenir une pile d’appoint en cas de panne de courant.
  • Le logo « ULC » du Laboratoire des assureurs du Canada doit apparaître sur l’avertisseur de fumée, indiquant qu’il répond aux normes canadiennes.

Avertisseur de monoxyde de carbone (CO)

Vous si avez, dans votre résidence, un appareil de chauffage à combustion comme le gaz naturel, le kérosène, le mazout ou le bois ou un garage adjacent à un mur, un plancher ou un plafond, vous devez posséder un avertisseur de monoxyde de carbone (CO).

Saviez-vous que...

  • La durée de vie d’un avertisseur de monoxyde de carbone est de 7 ans. Une date de fabrication est visible sur le côté. Si aucune date n’est visible, il est réputé désuet.
  • Il est recommandé d’installer un avertisseur de monoxyde de carbone à l’étage où se trouve l’appareil de combustion et un dans chaque chambre à coucher ou dans le passage menant aux chambres, en autant qu’il soit à moins de 5 mètres de chaque porte.
  • Les avertisseurs de monoxyde de carbone doivent être raccordés de façon permanente à un circuit électrique et être reliés entre eux de façon à se déclencher simultanément.
  • Les avertisseurs de monoxyde de carbone peuvent être installés au plafond ou au mur, sans égard à la hauteur comme l’avertisseur de fumée.

Comment choisir mon avertisseur de monoxyde de carbone?
(Source : site Internet du ministère de la Sécurité publique)

Choisissez-les en vérifiant :

  • la présence du sceau d’un organisme d’homologation reconnu comme CSA et ULc
  • le type d’alimentation : à piles, électrique (appareil enfichable dans une prise de courant ou appareil permanent installé par un maître électricien) ou combinée
  • le type d’alarme : visuelle, sonore ou combinée (visuelle et sonore)
  • la présence d’un bouton-test permettant de vérifier le bon fonctionnement de l’appareil
  • la présence d’un avertisseur de piles faibles
  • la présence d’un afficheur de concentration de CO
  • l’existence de modèles combinés : avertisseurs de CO et de fumée, avertisseurs de CO et de propane ou avertisseurs de CO et de gaz naturel

Conseils de prévention

Foyer au bois

  • Faites inspecter votre foyer et votre cheminée par un professionnel au moins une fois par année, idéalement avant le début de la saison froide.
  • Choisissez du bois dur et sec pour éviter la formation de créosote.
  • Ne brûlez que des bûches et évitez tout autre combustible tel que du bois traité ou peint, du plastique et d’autres déchets.
  • Entreposez les cordes de bois à l’extérieur, loin de la maison et entrez seulement quelques brassées de bois à la fois en les conservant loin du foyer.
  • Ne suspendez pas d’objets au linteau du foyer comme des bas de Noël par exemple, car ils pourraient prendre feu.
  • Jetez les cendres dans un contenant métallique à fond surélevé avec couvercle, conservé dehors, loin de tous matériaux combustibles.

Si le feu prend dans la cheminée...

  • Fermez la clé du foyer.
  • Sortez immédiatement.
  • Composez le 9-1-1 de chez un voisin.

Ramonage de cheminée
Vous devez faire ramoner votre cheminée une fois par année si elle dessert un système de chauffage au bois et une fois aux deux ans si elle est reliée à un système de chauffage au mazout ou au gaz.

Feu en plein air
Si vous faites un feu extérieur, celui-ci doit être dans un contenant de métal muni d’un couvercle pare-étincelles. Sachez qu’en tout temps, les feux à ciel ouvert sont interdits.

Feu de cuisson
Si le feu prend dans une poêle ou une casserole, mettez immédiatement le couvercle pour contenir les flammes et fermer l’élément chauffant de la cuisinière. Ne jamais utiliser de l’eau ou transporter le contenant lorsqu’il est en flamme.

BBQ au propane
Les barbecues au propane doivent toujours être utilisés à l’extérieur, sur la terrasse ou le balcon et les bouteilles de propane ne doivent jamais être entreposées dans un garage ou dans la maison.

Sorties de secours
Assurez-vous de laisser les issues accessibles en tout temps et qu’elles ne soient pas obstruées par la neige, la glace ou d’autres matériaux divers.

Numéro civique
Assurez-vous que votre adresse soit visible de la rue afin de faciliter l’arrivée des services d’urgence en cas d’intervention.

Visites de prévention

Annuellement, le service de sécurité incendie Boischatel/L’Ange-Gardien procède à des visites de prévention dans les résidences. Les secteurs ciblés sont alors informés de la venue des pompiers qui vérifient les points suivants :

  • Appareils de chauffage
  • Appareils de cuisson
  • Installations électriques
  • Articles de fumeur
  • Entreposage de produits inflammables
  • Avertisseur de fumée
  • Avertisseur de monoxyde de carbone
  • Extincteurs portatifs

Prenez quelques minutes avec eux pour vous assurer que vous êtes en sécurité dans votre demeure.

Boîte à clés

Lors d’une intervention, le temps compte! La boîte à clés permet aux pompiers d’accéder rapidement à votre propriété pour vous porter assistance.

Avantages

  • Accès rapide au bâtiment et diminution des dommages lors d’intervention
  • Accès aux locaux restreints même en votre absence
  • Aucun délai d’intervention
  • Accès exclusif aux pompiers

Comment me procurer une boîte à clés?

  1. Remplir le formulaire de demande d’installation d’une boîte à clés
  2. Communiquez avec le mandataire autorisé par la Municipalité, Côté-Fleury serrurier, au 418 683 3333 pour procéder à l’installation de votre boîte à clés
  3. Contactez le préventionniste du Service de sécurité incendie Boischatel/L’Ange-Gardien au 418 822 4500 pour mettre en fonction votre boîte

Veuillez prendre note que l’acquisition et l’installation sont aux frais du propriétaire (coût approximatif de 200$).

Testez vos connaissances

Testez vos connaissances en matière de sécurité incendie en répondant Vrai ou Faux aux questions suivantes! 

Vrai! Qu’il soit photoélectrique ou à ionisation, seul l’avertisseur de fumée vous permet de détecter un incendie dans votre maison. Les avertisseurs à ionisation sont les plus courants et sont efficaces à chaque niveau de votre maison. L’avertisseur photoélectrique, quant à lui, est plus efficace près d’une cuisine ou de la salle de bain et est moins sensible aux légères fumées de cuisson.

Faux! Selon les conditions climatiques, la qualité et l’humidité de votre bois, une couche de créosote peut s’accumuler dans la cheminée après une seule utilisation de votre foyer/poêle. Une mince couche aussi fine qu’une feuille de papier peut s’enflammer et causer ainsi un feu de cheminée. Si un feu de cheminée survient ou que votre foyer/poêle s’emballe, faites le 911 immédiatement, fermez la clé de la cheminée et sortez à l’extérieur pour attendre les pompiers.

Faux! Le monoxyde de carbone est un gaz inodore, incolore et insipide. Vous ne le sentirez pas, vous ne le verrez pas et vous ne le goutterez pas. Les symptômes d’intoxication au monoxyde de carbone s’apparentent à ceux des symptômes grippaux; frissons, maux de tête, nausée et fatigue.

Faux! Le déplacement des pompiers est un service gratuit. En fait, il s’agit d’un service municipal au même titre que le déneigement des rues ou le retrait des ordures ménagères, dont le coût est inclus dans le compte de taxes municipales. Finalement, en aucun temps vous ne dérangez les pompiers qui sont engagés par la Municipalité pour assurer votre sécurité.

Vrai! Vous devez changer vos piles deux fois par année, aux changements d’heure, afin de s’assurer d’avoir une couverture incendie à la maison. En votre absence, rien ne vous indique que l’avertisseur n’a pas fonctionné en raison d’humidité ou de poussière et ainsi, avoir déchargé sa pile. De plus, il est recommandé de tester une fois par mois l’avertisseur afin de s’assurer de son bon fonctionnement

Faux! Aucun avertisseur de fumée n’est relié à la caserne de pompiers. Seuls les systèmes d’alarmes reliées à une compagnie de surveillance peuvent le faire. De plus, ils doivent être programmés avec un délai de 90 secondes avant d’envoyer le signal à la compagnie de surveillance afin de vous laisser le temps d’annuler l’alerte lors d’une fausse alarme.

Pour toutes questions, n’hésitez pas à contacter le préventionniste du Service de sécurité incendie de Boischatel en composant le 418 822 4500, poste 1028.

Liens utiles